Samedi, 24 Fév 2018
Le GF38 existera-t-il encore mardi? PDF Imprimer Envoyer
( 1 Vote )
Écrit par Lo Presti François   
Dimanche, 19 Juin 2011 08:43

AddThis Social Bookmark Button

GF38

Sommes nous en train de (re)vivre les derniers du principal club de foot de Grenoble? Index Holdings, l'actuel propriétaire du GF38 a annoncé il y a peu de jour avoir rompu les négociations avec Christophe Maillol. Le spécialiste en gestion sportive n'a pas réussi à réunir le quart de la somme demandée par Index à la date de jeudi dernier 14h00. Tout comme il avait été incapable de fournir la moindre preuve de son argent aux avocats de Waldemar Kita lorsqu'il s'était présenté en repreneur du FC Nantes. Et malgré tout Mr Maillol n'a pour l'instant jamais prouvé quoi que ce soit de positif dans un club de football français.

Contrairement à ce qui est annoncé par Index Holdings à la presse, Christophe Maillol affirme que les négociations ne sont pas rompues et qu'il espère réunir la totalité du budget prévu (près de 8 millions d'€) pour mardi prochain. Or Index s'est fixé comme dernière limite la date de lundi pour trouver un nouvel investisseur. En effet, si Christophe Maillol se permet de ne pas respecter chacune des dates butoirs qui lui ont été fixées, la direction du GF38 est confrontée à des dates non négociables, les rendez-vous avec la DNCG et les dates de créances. Comment peut-on imaginer que Christophe Maillol soit capable de 8 M€ d'un coup alors qu'il n'est pas capable de verser l'avance réclamée par Index Holdings (environ 630.000 € sot le 1/4 de l'avance).

Index Holdings a annoncé se donner jusqu'à lundi pour relancer toutes les pistes possibles. Maître Medina, l'avocat d'Index menace "Le temps est compté et les négociations s'annoncent très serrées. Tant qu'on a pas de repreneur, le risque de dépôt de bilan existe." Souhaitons qu'ils réussissent ou on risquerait d'assister à nouveau à la mort du principal club de foot grenoblois. Et finalement dans ce cas, Christophe Maillol aura gagné, car il serait un des grands bénéficiaire du dépôt de bilan. Il pourrait reprendre le club à peu de frais. C'est probablement une stratégie voulue par l'ancien rugbyman. Nous aimerions croire que Mr Maillol dispose réellement des fonds mais nous n'y croyons plus. Pour ceux qui voulaient un investisseur local et ceux qui criait "Index démission", nous voyons actuellement les effets ou les risques d'une démission d'Index, tout en voyant qu'un investisseur local peux avoir encore plus de mal qu'un investisseur étranger pour réunir des fonds. Même en cas de reprise du GF38 par Mr Maillol, j'imagine le mercato d'été surprenant où pour chaque recrue, il faudrait attendre trois mois avant de réunir les fonds...

Le cas du GF38 est aussi à mettre en relation avec les investisseurs "brésiliens" qui veulent investir au FC Mulhouse actuellement et qui propose les mêmes solutions que Christophe Maillol. Reprise de la majorité des parts pour une bouchée de pain, faire venir des joueurs brésiliens puis les revendre avec plus-values au bout d'une saison. Et si ces investisseurs au FC Mulhouse et Christophe Maillol étaient liés ?

Mise à jour 25/06/2011 : Mr Maillol nous a fait part de son démenti, il n'a aucun lien avec les investisseurs brésiliens du FC Mulhouse. Il reconnait également n'avoir pu débloquer l'argent mais nous confirme également disposer de cette somme. Par contre, il ne peut disposer de la somme réclamée par Index pour combler le déficit d'exploitation (ce qui n'était pas initialement inclus dans la vente puisque normalement à charge d'Index).

 
YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin