Mardi, 21 Nov 2017
Cesar : Il n'y a pas de super-héros PDF Imprimer Envoyer
( 0 Votes )
Écrit par Lo Presti François   
Vendredi, 13 Novembre 2009 22:38

AddThis Social Bookmark Button

L'équipe nationale de Slovénie est arrivée jeudi 12 novembre à 17h00 à Moscou.  Bostjan Cesar affirme que l'équipe de Slovénie est prête : "Cette semaine, nous avons tout prévu. Nous nous concentrons entièrement sur les Russes." Prête donc mentalement et physiquement, la Slovénie va disputer la rencontre aller de barrage samedi face à l'équipe de Russie. Les Russes sont bien entendus favoris, mais le doute s'installe et même en Russie, de nombreuses personnes sont sceptiques.

Lorsque l'on parle de l'équipe de Russie, on pense immédiatement à Andrej Arshavin. Le joueur d'Arsenal, sous la direction d'Arsène Wenger donne la pleine mesure de ses moyens et fait clairement figure de petit génie russe. Seulement comme le dit Bostjan Cesar "Arshavin est seulement un des onze joueurs qui seront sur le terrain sous le maillot de la Russie. Il est vraiment déjà en bonne forme, a peut-être déjà été très précieux pour son équipe, mais malgré cela il ne peut pas tout faire lui-même. Il n'y a pas de super-héros, comme pour nous tous, il ne s'agit que de football." Et en effet, parmi l'équipe demie-finaliste de l'Euro 2008, de nombreux joueurs russes ont du mal à s'imposer dans leurs clubs de l'Ouest tels Roman Pavlyuchenko et Pavel Pogrebnyak qui sont à la recherche de temps de jeu.

La Russie qui reste sur deux défaites à domicile face à l'argentine (en amical) et l'Allemagne (avant-dernier match de qualification) n'avait pu faire que match nul en Azerbaïdjan pour la dernière rencontre des phases de qualification terminant seconde à 4 points du troisième (Finlande). Quand aux Slovènes, ils sont passés de peu à côté de la qualification directe, tout s'étant joué lors du dernier match de qualification. Auront-ils digéré cette "demi" déception, eux que personne ne voyait à ce niveau là et surtout avec cette défense (4 buts encaissés), la 2è des qualifications en Europe, juste derrière les Pays-Bas. La Slovénie, bien que 49è nation FIFA, s'est hissé à la seconde position de son groupe devant la Pologne et devant la République Tchèque, excusez du peu. D'ailleurs Guus Hiddink prévient "Nous ne devons en aucun cas sous-estimer la Slovénie...C'est une équipe très forte, tant en termes de résultats que de style de jeu. La Slovénie est très disciplinée et travaille beaucoup avec un concept de jeu moderne. leur force, c'est leur unité (le groupe), il n'y a pas de stars individuelle dans leur équipe."

Bostjan Cesar revient dans plusieurs journaux slovènes sur la rencontre de samedi qui l'opposera à des Russes favoris mais pas forcément sereins. Bien plus connu que Matjaz Kek, l'entraîneur de la Slovénie, Les Russes disposent d'un grand atout avec la présence de Gus Hiddink mais cela n'émeut pas Bostjan Cesar : "Il est vrai que Hiddink est un entraîneur de haut niveau, mais il ne joue pas (sur le terrain). Leur qualité a été démontrée avec différentes équipes, mais encore il (Gus Hiddink) ne sera pas sur le terrain. Nous n'avons pas peur de lui et le respectons. Sinon, bien entendu, nous savons tous que la Russie est une équipe de grande qualité. Ses joueurs sont des membres de grands clubs, Arshavin une grande vedette, mais il ne devrait pas être une charge déraisonnable pour notre équipe. Le jeu est un collectif." Concernant la possibilité d'un bon résultat et de la pression des supporters russes à domicile, Bostjan Cesar répond "Si nous obtenons, à Moscou, un résultat positif, nous avons alors les plus grandes chances d'être à la Coupe du monde. Nous n'avons même pas peur de l'ambiance étouffante des supporters russes dans le grand stade. Tous les garçons jouent dans les meilleurs clubs de nombreux spectateurs, donc à cet égard, nous n'avons pas de problèmes"

L'équipe slovène pourra d'ailleurs compter sur l'efficacité de sa défense dont Bostjan représente tour de contrôle mais le défenseur grenoblois tient à préciser que si la défense tient bien, c'est avant tout parce que la Slovénie joue en équipe et ne se fie pas uniquement à des individualités "C'est vrai. Ca ne peut pas être beaucoup discutté, il est clair que nous sommes parmi les meilleures équipes d'Europe. (pour la défense, la 2è des phases qualificative). Nous ne jouons pas seulement la défense, nous jouons tous. Des attaquants au gardien de but. L'équipe est la règle, nous avons mûri dans la mesure où il n'y a aucun jeu teléphoné. Nous pouvons être heureux"

Par rapport à la situation de son club, et si le premier point pris par le GF38 face à Monaco est surprenant, Bostjan Cesar rappelle "Non loin de là, ce n'était pas une surprise, ce n'était qu'une question de temps quand nous passerions d'une crise des résultats au premier point. Plus d'une fois nous avons joué à un niveau élevé, nous étions mieux que nos concurrents, mais cela n'a pas fonctionné. Malgré la récolte «en retard», nous n'avons pas abandonné. Les concurrents ne se sont pas échapper, le plus proche est à 7 ou 8 points et si on a  une bonne série ce ne serait pas impossible d'être en mesure de rattraper le retard." Bostjan a la même réaction pour un journaliste d'un autre journal lorsqu'il déclare "Les choses sfinissent par s'arrêter... Certes, le club n'est pas dans une situation facile. Toutefois, nous sommes encore des professionnels et nous n'avons pas abandonné. Déjà au cours des trois derniers matchs, Nous aurions du gagner au moins cinq points. Le club et les joueurs croient encore en l'entraîneur Mehmet Baždarevic qui a beaucoup fait pour le club."

Concernant son état de forme depuis sa blessure par Wayne Rooney, Bostjan Cesar estime "Je ne peux pas me plaindre. Ma forme a pris de l'ampleur dans le jeu et dans le match."

Les équipes probables

Russie: Igor Akinfeyev; Alexander Anyukov, Sergei Ignashevich, Vasily Berezutsky, Renat Yanbayev; Igor Denisov, Igor Semshov, Vladimir Bystrov, Konstantin Zyryanov; Alexander Kerzhakov, Andrei Arshavin.

Slovenie: Samir Handanovic; Miso Brecko, Bostjan Cesar, Marko Suler, Bojan Jokic; Aleksander Radosavljevic, Robert Koren, Andraz Kirm; Valter Birsa, Milivoje Novakovic, Zlatko Dedic.

Arbitre : Claus Bo Larsen (Danemark).

Les rencontres de Samedi (match aller des barrages Européens):
17h00   Russie - Slovénie
19h00   Grèce - Ukraine
21h00   Eire - France
21h30   Portugal - Bosnie-Herzégovine

 

Sources:
- SIOL sportal "Cesar: Hiddink ne bo igral" (Cesar : Hiddink ne jouera pas)
- Site FIFA.com "Russia warned to take Slovenia seriously"
- DELO.si "Boštjan Cesar pred jutrišnjo prvo tekmo z Rusijo napoveduje"
-

 
YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin