GF38-FCGB 1-3 Juan ça ne veux pas, ça ne veux pas PDF Imprimer Envoyer
( 0 Votes )
Écrit par Lo Presti François   
Mercredi, 20 Janvier 2010 23:09

AddThis Social Bookmark Button

Il doit être écrit quelque part que cette saison que le GF38 souffrira tout le temps.

D'entrée de jeu (1 min 30), Jimmy Juan récolte un carton jaune, signe de la volonté du joueur mais là où des joueurs de clubs plus huppés n'auraient peut-être été que sermonnés, le joueur grenoblois est sanctionné. Deux minutes plus tard, c'est Nicolas  Dieuze qui par une frappe des 25 m mais

trop dévissée se met en évidence. Les Grenoblois ont envie de faire bonne figure. A la 21è, Jean Calvé s'infiltre du côté droit. Il centre vers Nassim Akrour qui le remet de la poitrine en arrière immédiatement pour Laurent Courtois. L'ancien Lyonnais balance un superbe tir qui s'écrase sur le montant gauche des buts de Ramé.
Ensuite c'est Danijel Ljuboja (38è) qui s'enfonce du côté gauche dans la surface quasiment jusqu'à la ligne de sortie de but et d'une passe en retrait, sert Akrour qui frappe. Les Bordelais sont sauvés par la présence de Trémoulinas qui dégage en catastrophe. Une minute plus tard Laurent Courtois intercepte le ballon sur Jussiê et remonte tout le terrain, le milieu offensif grenoblois tente une frappe des 28m, frappe qui rebondit juste devant Ramé lequel s'empare du ballon sans difficultés. 45è minute, Laurent Batlles du milieu du camp bordelais passe la balle à Ljuboja décalé sur la droite, Ljuboja attire à lui 3 bordelais puis de la pointe du pied rend le ballon en arrière au capitaine grenoblois. Laurent Batlles d'une superbe frappe met le ballon dans la lucarne de Ramé. Le GF38 mène 1-0. Dans les arrêts de jeu, une nouvelle action grenobloise suite à un coup de pied arrêté mais Ciani intercepte le mouvement.

 


Les Grenoblois rentrent aux vestiaires menant fort justement par un but à zéro. Nous lirons bien que le terrain est gelé mais uniquement sous les pieds des Bordelais ce qui les empêchent de pratiquer leur football là où ceux qui ne font que jouer au ballon peuvent s'en sortir. Les Grenoblois sont parvenus en cette première période à étouffer les bordelais et à les empêcher de passer correctement le ballon.


La deuxième mi-temps commence presque comme la première, c'est à dire par une faute de Jimmy Juan (47è) qui sur son tacle glissé laisse son pied gauche trop en l'air et touche la cheville de Jussiê. L'arbitre sort justement le carton jaune synonyme cette fois de l'expulsion du milieu grenoblois. Jimmy Juan se prend la tête dans les mains et comprend immédiatement la portée de son geste. Dès lors, en supériorité numérique et avec un adversaire en moins pour les priver de ballon, les Bordelais vont pouvoir reprendre confiance. Les Grenoblois essaient de compenser par de l'envie, l'absence de Juan. Ils parviennent même à se procurer une très belle occasion à la 52è avec un centre de Calvé pour Romao dans la profondeur. L'international togolais frappe, Ramé est battu mais le ballon rase le poteau droit du mauvais côté. Dans la minute qui suit, Trémoulinas de son côté gauche, centre vers Gourcuff qui cadre sa tête. Le ballon heurte la transversale des buts grenoblois et va rebondir à l'intérieur des buts. Les Girondins égalisent. Une minute plus tard, Jody Viviani se rattrape de son absence de réaction sur le but, en arrêtant un tir de Gourcuff. Les Girondins multiplient les actions dans le camp Grenoblois et à la 56è Chalmé centre de la droite sur la tête de Chamakh qui bat Viviani sans aucun problème. Bordeaux mène désormais 2 buts à un. Et ce n'est pas terminé, les Girondins sont maintenant complètement maîtres du jeu, A la 59è Gouffran fait passer des frayeurs à Viviani avec sa frappe qui rase le montant droit. Et nous abordons une période de 10 minutes caractérisée par les Girondins qui se transforment en une équipe de handballeurs. Tout d'abord, c'est Chamakh qui reçoit un carton jaune pour une main volontaire sur une longue passe de Dieuze à la 62è, suivie 4 minutes plus tard d'une même sanction pour Diarra pour la même raison. Le coup-franc tiré par Batlles ne peut être repris par Paillot. A la 71è un très long centre de la droite parvient à Ljuboja idéalement placé dans la surface, l'attaquant grenoblois contrôle et frappe en se retournant. Chalmé détourne le ballon en corner de la main mais cette fois l'arbitre  M. Gautier ne dit rien, comme d'habitude dirions nous. Pour Grenoble on peut siffler les mains adverses à condition qu'elles n'entraînent pas de pénalty...Et pour Bordeaux, pour ceux qui se souviennent du match aller, cela s'appelle de la récidive... L'entrée de Ravet apportera quelques occasions aux Grenoblois mais sans succès. Par contre Cavenaghi connaîtra plus de chances et sera superbement servi par Trémoulinas du côté gauche de la surface grenobloise. L'Argentin frappe à ras-de-terre et inscrit un 3è but synonyme de fin des espoirs grenoblois. A la 85è minute, l'arbitre sanctionne Gourcuff d'un carton jaune pour une main volontaire. Le jeune Ravet aura beau pousser en fin de rencontre, il trouvera Ciani puis Chalmé sur son chemin qui parviendront à repousser ses centres.

Bordeaux s'impose dans la douleur face à une équipe grenobloise grâce à l'expulsion de Jimmy Juan qui a radicalement changé la face du match. Les deux rencontres qu'attendaient la direction pour prendre des décisions se sont conclues par deux défaites. Il va très certainement y avoir du mouvement d'ici la fin du mercato d'hiver.

 
YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin