Mardi, 21 Nov 2017
28/08/1945 - Le Championnat Professionnel Retrouve son unité et fête Marseille, Sochaux, Strasbourg. Marseille Rencontre le Racing PDF Imprimer Envoyer
( 0 Votes )
Écrit par François Lo Presti   
Mardi, 28 Août 1945 07:29

AddThis Social Bookmark Button

HISTOIRE :  deux articles publiés dans "Ce Soir : Grand quotidien d'information indépendant" édition du dimanche 28 août et lundi 29 août 1945

Dans le premier article, retrouvez un article de Michel Carrère dans lequel il juge les forces et les faiblesses des clubs avec les différents transferts.

Dans le second article, retrouvez l'analyse de François Thébaud d'avant-match de Olympique de Marseille - Racing

______________________________________________________

Le CHAMPIONNAT PROFESSIONNEL retrouve.son unité
et fête Marseille, Sochaux, Strasbourg

Sochaux-Lyon. - La « rentrée » du glorieux F.C. Sochaux avec ses Courtois, Irigaray, Hug, Jacques, Magnin et une attaque qui promet. Lyon, champion zone sud 1945, amoindri de Suprina, Tamini, Cionini (NDLR passé par le club de Grenoble de 1942 à 1944 et qui venait de rejoindre à nouveau le club de Grenoble pour la saison 1945-1946), renforcé par Fuchs, demi-centre de Servette..

Lille-Cannes. - Lille : perte de Da Rui, Baratte, Vandooren ; gain : Tessier. Sera privé demain de Bihel, Méresse (blessé), Hatz (malade), onze complet. Point fort : ligne médiane et défense. Cannes : équipe jeune, rapide, joueurs du cru.

Metz-Red Star. - Metz a retrouvé la plupart de ses anciens (Braun, Backhuys, Marchal...) Frey, Ignace, Muller sont encore défaillants. Le Red Star s'est meublé : Lozia, Hamiri; Kadmiri, Madani, Germain.

Le Havre-Reims. - Reims un des favoris de la compétition. À gardé ses brillants éléments. Formation sans trou de jeunes pleins de talent. Le Havre, hier exangue, espère le retour de quelques vedettes de 1939.

Lens-Sète. - A Lens pertes sensibles : Lewandowski, Beaucourt, Couffy, Gruchala, mais l'équipe conserve sa solidité d'antan. A Sète les mêmes, plus Cavalli et quelques « trouvailles » de Bayrou.

Girondins-Strasbourg. - Match inédit. Les Bordelais vont revoir Matéo et Rolland, sous le maillot strasbourgeois. Strasbourg avec ses Heisserer, Lauer, Guebhardt et Lergenmuller, successeur de Dambach. Bordeaux s'imposera-t-il, malgré les départs (Matéo, Rolland, Nemeur, Barella, Ben Arab) qui l'ont frappé ?

Rennes-Rouen. - Rennes déplore le départ de Pleziak, l'indisponibilité d'Artigas, le découragement de Prouff. Des jeunes encadrés par Bordier, Hennequin. Gonzalès. L'inter-saison a été funeste aux "diables rouges" qui ont vu s'envoler Pignault, Magnin, Jacques, Mandaluniz. Pas de nouvelle vedette.

St-Etienne-Roubaix. - On attend Roubaix et ses recrues de premier choix : Da Rui, Jelinek, Lewandowski. Grava, suspendu, ne jouera pas. Défense solide. A St-Etienne, Firoud a retrouvé Amar et Brusseaux, Snella, Rich, Tricon.

Article de Michel CARRERE.
______________________________________________________________

Aujourd'hui à 15 heures (GF38-Historique: donc le 28 août 1945)

MARSEILLE Rencontre LE RACING

Les Méridionaux n'ont enregistré, cette saison, aucune rentrée sensationnelle. Mais il n'est pas certain que les griefs formulés à ce sujet contre les dirigeants marseillais soient fondés. L'irrégularité dont les Phocéens ont fait preuve l'an passé tenait pour beaucoup à la jeunesse de la plupart des joueurs. Bien prise en main par l'expérimenté Wartel, l'équipe possède, à notre sens,
des possibilités qui ne demandent qu'à se réaliser.

Nous ne parlons pas de Bastien, qui demeure l'une des plus solides candidats à la succession de Jordan, ni de Pardigon (GF38-Historique: passé par le club de Grenoble durant la guerre), qui a déjà fait ses preuves, ni de Pironti, qui est plus qu'un « espoir ». Il s'agit de Scotti, qui devrait s'imposer cette année comme l'un des meilleurs inters français, de Robin, de Dard, de de Mareville, Dahan (GF38-Historique: passé par le club de Grenoble durant la guerre), Franceschi, Hadidji (GF38-Historique: passé par le club de Grenoble durant la guerre)qui n'ont manifestement pas atteint le plafond de leurs possibilités.

Leur tâche ne sera pas facile pour leur rentrée à Paris. Au Racing, malgré le départ de Heisserer et Jasseron, on a conservé une solide colonne vertébrale. La défense est intacte. Mais si le trio Molinuevo-Dupuis-Salva demeure, on peut se demander quelle est la condition actuelle de Jordan. Lamy, non plus, ne fera pas oublier Jasseron, et Suprina, malgré la classe exceptionnelle, n'aura pas
l'efficacité de Heisserer. Il est à craindre que le brio de l'aile Vaast-Mathé, et les exploits du Yougoslave ne se manifestent que par intermittence.

Sensiblement égales en attaque, les deux "onze" devraient se trouver départagés par leurs défenses. Dans ce domaine, la supériorité parisienne est probable. Mais Jordan
reste l' « inconnue » qui pourrait décider du sort du match.
Article de François Thébaud


Les équipes :

RACING. — Molinuevo ; Dupuis. Salva ; Samuel, Jordan, Lamy ; Philippot, Suprina, Quenolle, Vaast, Mathé.

OL. MARSEILLE. — Pardigon ; Dahan. Hadidji ; Franceschi, Bastien, Pironti ; Dard, Scotti, de Maréville, Robin, Wolfin

Arbitre : M. Merckx.

Coup d'envoi à 15 heures.

N'hésitez pas à "liker" notre page Facebook aussi

 

 

 

 
YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin