ENSEMBLE GAGNONS LES SOMMETS

 

 

RESUME ET
PERIODE SUIVANTE

Les Couleurs 2008-2009 du GF38

Maillot domicile rayé bleu et blanc, short bleu, bas bleu

Maillots extérieurs
Noir: maillot, short, bas noirs liserés argent
Orange: maillot orange liseré blanc, short blanc, bas orange

 

 

Football Club Grenoble 1892
De 1960 à 1970
(Prochainement)
(le texte ci-dessous reprend le résumé de la période 1892-1960)

  saison ou match
Retour à la Division d'Honneur 1946-1951
Une décennie de deuxième division 1951-1960

Le Stade Grenoblois et le Sporting Club Dauphinois.

Le premier club de football à Grenoble est apparu en 1892. A ce titre, le GF38, direct héritier du FCG peut s'enorgueuillir d'être l'un des plus anciens club de Football français (entre 8è et 13è).

Une compétition avait été créée à Paris en 1894 et regroupait les associations sportives de Football d'ile-de-france. C'était le premier championnat. A partir de 1899, ce championnat USFSA commence à s'ouvrir aux clubs provinciaux et voit la victoire en finale du Havre Athlétique Club par forfait des parisiens. En effet ceux-ci étaient mécontent de l'ouverture de ce championnat aux clubs de province et avaient prétexté que Le Havre ne pouvait les affronter car n'étant pas champions de leur province (il ne risquait pas de l'être, le championnat de Normandie ne fut créé qu'en 1900). Le championnat USFSA était un championnat à élimination directe entre les différents champions provinciaux.

Le championnat USFSA 1908 voit l'apparition d'un club Grenoblois. En effet, le 23 février 1908 à Lyon, le Football Club de Lyon bat le Stade Grenoblois par 3 buts à 1 lors du tour préliminaire.
Durant la saison 1910/1911, le Sporting Club Dauphinois, champion des Alpes atteint les huitièmes de finales du championnat UFSSA. Le 10 (ou le 12) mars 1911, le Football club de Lyon bat le Sporting Club Dauphinois par 2 buts à 1.
La saison suivante c'est encore le Sporting Club Dauphinois qui est le champion des Alpes. Cette fois, ce sera le FC Rouen qui éliminera les Grenoblois par 3 buts à 1 le 10 mars 1912 lors du tour préliminaire.
Avec l'arrivée de la première guerre mondiale, les compétitions s'espacent et les clubs de football Grenoblois disparaissent peu à peu de la principale scène.

(Retour tableau)


Le FC Grenoble 1917-1940

A cette époque, la grande majorité des clubs étaient des clubs omnisport contenant une section rugby, une section football, des sections athlétismes, etc... Ces clubs omnisport s'étaient créés soit en associant différentes sections, soit créant de nouvelles sections. Cependant peu à peu, de nombreuses sections football et de rugby commencent à s'émanciper du reste des sections. Ce sera le cas pour la section Football du Football Club de Grenoble en 1917.

Alors que les clubs lyonnais (CS Lyonnais, Lyon OU, AS Lyonnaise, FC de Lyon, C.S. des Terreaux, Cercle des nageurs...) apparaissent régulièrement dans les phases finales de la coupe de France, le ou les clubs Grenoblois brillent par leur absence. On note une apparition du SC de Grenoble en 1/32è de finales de la coupe de France 1924, laminé par l'Olympique de Paris. Le FC Grenoble apparait aussi brièvement en 1925-1926, sorti en 1/32è cette fois par le CA des Sports Généraux à Paris.

Rien d'étonnant donc à ce que le FC de Grenoble soit intégré dans la Division d'Honneur du Lyonnais lors de la création d'un championnat professionnel en 1932. C'est l'équivalent d'une troisième division puis quatrième division. Le FC Grenoble finit même 12ème et dernier de son championnat en 1938 et attaque la saison 1938-1939 en promotion d'Honneur. Puis c'est la guerre, la grande débacle et Vichy.
(Retour tableau)

Grenoble se met au professionnalisme.

En 1942 Le colonel Pascot succède à Jean Borotra comme commissaire général aux Sports du Gouvernement de Vichy. Le colonel Pascot rétablit le professionnalisme dans le football en 1942. La seule condition est de maintenir un minimum de 4 amateurs dans le onze de départ (règle du "7+4"). Le club de Grenoble adhère à cette nouvelle formule. Le FC Grenoble participe au championnat de la zone sud qui regroupe 16 clubs. Le FCG fera une belle saison et finira 2ème derrière Toulouse.

Le 15 juin 1943, le colonel Pascot, encore lui, réorganise à nouveau le football français. Il supprime toutes les sections professionnelles des clubs. Parallèlement, il créé 16 équipes fédérales soit une par académie. Ces équipes se voient attribuer 15 joueurs professionnels d'office pris en général parmi ceux retirés des clubs de la région. Eux seuls participent au championnat national. Grenoble possède une telle équipe dénommée E. F. Grenoble-Dauphiné. Tous les clubs "classiques" conservent leur section amateur et participent dans de petits championnats. Celui de l'équipe amateur de Grenoble (la poule F) comprend 10 équipes : ce sont l'ASSE, le Lyon OU, le FC Lyon, Gap, le FC Annecy, Roanne, Scionzier, Grenoble, Rive de Gier et Annemasse. Les clubs amateurs peuvent rencontrer les E.F. en coupe de France.

Avec la libération, l'EF Grenoble-Dauphiné sera dissoute. Après guerre, le FC Grenoble conserve le statut professionnel lors du championnat 1945-1946. Ce championnat se dispute en deux groupes, un Nord et un Sud dans lequel joue le FC Grenoble. Son classement (8è sur 14), lui permettait de se maintenir. Mais suite à des problèmes financiers (déjà !), il abandonne le professionnalisme à la fin de la saison et se retrouve relégué en Promotion d'Honneur.
(Retour tableau)

Retour à la Division d'Honneur 1946-1951

Le FCG effectue deux saisons en promotion d'honneur puis 3 en division d'honneur. C'est à cette époque qu'apparait un des personnages les plus important de l'histoire deu Football à Grenoble: Monsieur Pierre Behr. Il va tout faire pour faire revivre les plus belles heures au club de football de Grenoble.

(Retour tableau)

Une décennie de deuxième division 1951-1960

C'est avec la saison 1951-1952 que Grenoble retrouve la deuxième division et le professionnalisme. Dès cette première saison, le FCG atteint la 7è place. Le FCG conserve la même place la saison suivante. Le FCG alterne les saisons difficiles et les brillantes jusqu'à la saison 1959-1960. Cette saison-là, Grenoble obtiendra son premier titre de champion de 2è division et la montée qui va avec.

Suite "période 1960-1970"

Retour haut de page

Sources web et bibliographiques:
- à venir